L'ASSOCIATION

Ensemble… Regards et Évolution des Préjugés.

  L’association est ouverte aux personnes :

Handicapées, invalides, atteintes de maladie chronique, exclues, isolées, empêchées ou aidantes…

 

Mais surtout à toutes et tous.

Qui que nous soyons

Quelle que soit notre situation physique ou sociale.

Sans conditions ni distinctions.

 Dans le respect des objectifs de l’association et le respect de l’autre.

Mobilisée pour l’égalité des droits et des chances

Convaincus que concourir à « la déconstruction » des clichés et des stéréotypes
contribue à lutter contre les inégalités.

 Avec un cheval de bataille…

Le droit à l’accessibilité pour tous et partout.
Selon la loi de 1975 pour l’égalité des droits et des chances pour tous.

La loi de 2005, contrairement à celle de 1975, donne une définition du handicap :
« Constitue un handicap au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle,
durable ou définitive, d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

 L’association vise la reconnaissance de l’économie sociale et solidaire, ESS
Respectant les principes suivants :

– Poursuivre un but autre que le partage des bénéfices ;
– D
isposer d’une gouvernance démocratique ;
– C
onsacrer majoritairement ses bénéfices à son activité ;
– D
isposer de réserves impartageables.

L’association se situe dans la mouvance Éducation Populaire.

L ‘éducation populaire œuvre pour le maintien ou le développement des droits fondamentaux de l’être humain,
qu’ils soient individuels, sociaux ou communautaires, et ce par et avec l’accès à la culture.
Afin que chacun puisse s’épanouir individuellement, trouver sa place dans la société et en être acteur.

Association aux côtés de tous publics, de toutes personnes…
Q
uelque soit sa situation physique ou sociale.
Pour la mixité, la rencontre de l’autre et l’acceptation de nos différences.
Pour f
aire reconnaître et valoriser les capacités à être et à faire de chacun.

L’association a pour but d’œuvrer pour :

La mixité et la cohésion sociale et culturelle, combattre l’isolement ou l’exclusion, l’intergénérationnel et la transmission, le respect de l’autre dans sa différence, l’échange ou la valorisation des savoirs être et savoirs faire, valoriser la singularité de chacun, l’écocitoyenneté, l’implication dans la politique de la ville, le partage, l’entraide et la solidarité.
Et ceci pour tous. En évitant la langue de bois.
Le mot “inclusion” est volontairement banni. Il ne devrait pas exister !
Nous sommes tous des êtres humains qui vivons sur la même terre.

L’association se veut proposer des activités socio/culturelles, événementielles, sportives, et de bien être.
Avec Soutien et Accompagnement de professionnels  : 
de l’animation, de l’accompagnement et du sport.
Les bénévoles pourront participer au déroulement des animations et il leur sera proposé des formations.
Ils pourront ainsi se perfectionner pour l’accompagnement et/ou participer à la vie de l’association.
Ils n’en seront plus performants dans la tâche qu’ils auront choisi.
Ce sera aussi valorisant, pour eux même, pour l’association et les personnes qu’ils auront à accompagner.

La différence met des barrières !
L’association souhaite lever des freins par la mise en place de différentes actions qui favorisent :
le lien social, la citoyenneté, le vivre-ensemble, l’ouverture culturelle, l’intergénérationnel et l’acceptation de l’autre dans ses différences.
L’association pourrait être amenée à déployer des moyens d’actions qui impliqueront des activités économiques en référence au Code de commerce Article L442.
Et par la mise en place de divers.s activités au fur et à mesure de son l’évolution

L’association souhaite œuvrer pour :

Adhérants et bénévoles

– Solliciter l’adhésion par tous les moyens de communication possibles, en toute transparence, au sujet des objectifs et actions menées ainsi que pour l’état financier de l’association.
– Solliciter le bénévolat par un accueil digne de ce nom, afin qu’il puisse le rendre auprès des personnes reçues au sein de l’association, par leur soutien, aide et implication dans le fonctionnement de celle ci .
En toute liberté d’être et de partager ses savoirs faire.
– Chaque participant à la vie de l’association aura  droit à la parole.
– Le fonctionnement de l’association se décidera tous ensemble, dans un esprit participatif.
– Les fondatrices souhaitent que la démocratie s’installe dans la gouvernance de l’association.
Nul n’est parfait et nous avons tous à apprendre de l’autre !
– Un encadrement et des formations seront proposés aux membres actifs bénévoles

 

–  L’association de par son statut et ses objectifs, est de fait, d’intérêt général .

Nous visons l’utilité publique.

Nous devons pour cela :
– atteindre nos objectifs et compter 200 adhérents minimum
dans les 2 années à venir.

 

Création d'emploi

L’association, dans la logique ESS, se veut devenir employeur.
Ceci en collaboration avec les acteurs locaux de l’emploi.
– Certaines activités seront encadrées par les fondatrices
de l’association,
professionnelles de l’animation et de l’accompagnement .
– Mais aussi par des bénévoles.
– Des intervenants professionnels et spécialisés seront sollicités,
pour l’encadrement d’activités spécifiques, 
eu égards aux personnes  reçues.

Ressources
 Les subventions sont de plus en plus amoindries.
Il est impératif de trouver le moyen de s’autofinancer.
Une association se doit d’être gérée comme une entreprise.
Les subventions étant un plus ou la cerise sur le gâteau !
Les ressources dépendent donc :
– des cotisations, des adhésions, des dons et des membres bienfaiteurs.
– du revenu des ateliers et des formations.
– de la vente des créations et des entrées aux événements prévus.
Pour la plupart des activités de l’association, un local est nécessaire.
Une demande de mise à disposition de local est faite auprès de notre commune.
Elle sera faite ou est faite auprès des communes environnantes, afin d’étendre nos propositions d’ateliers, être disponible ailleurs et pour d’autres personnes facilitant ainsi le déplacement ou l’accès à des activités, ou pourquoi pas, essaimer notre projet.

La difficulté étant de trouver ou d’obetenir un local accessible aux personnes à mobilité réduite, PMR.

Le matériel ou les matériaux pouvant être difficiles à transporter pour certaines personnes fragilisés, un local fixe serait un plus, non négligeable .

Peut être devrons nous nous mettre, à la recherche d’un local privé, donc avec loyer.
Du fait aussi, que des locaux accessibles aux PMR, personne à mobilité réduite, manquent cruellement, malgré la loi 1975 sur l’accessibilité.

Loi 1975 qui sera notre cheval de bataille !
Ce local sera un lieu de rencontres, de convivialité et d’activités.
Un lieu de cohésion sociale dans le respect et l’acceptation de l’autre.

(re
Ces objectifs sont notre vision du devenir de l’association EREP
Ensemble… Regard et Évolution des Préjugés

 


La mise en place des ateliers se fera avec le temps.
Les restrictions et obligations ainsi que les difficultés liées à la crise sanitaire actuelle
sont parfois difficiles à braver.

 

Les ateliers et événements, s’organiseront au fur et à mesure avec
les adhérents, les bénévoles et les intervenants disponibles.
Toutes personnes souhaitant nous rejoindre
seront les bienvenues, 
dans le respect des objectifs et des valeurs de l’association.

Avec et nous le souhaitons, des partenariats possibles
avec les communes, d’autres associations,
mais aussi des organismes privés ou d’état.
IME, EPAD, ESAT, ULIS-école et tous milieux adaptés.

Certains ateliers ne demande presque rien, ou…
Ne serait ce qu’un peu de nature, voir un jardin.

                                                                D’un prêt de local communal ou autre…
                                                         Accessible aux personnes à mobilité réduite.

        Certains nécessitant, réellement des locaux adaptés.
    La loi sur l’accessibilité et l’égalité des droits et des chances,
n’étant malheureusement et trop souvent, non respectée.

Ainsi que des fonds, des matériaux (recyclabes ou à recycler) et matériels indispensables.

Aller au contenu principal