Les fondatrices

                                                                                                                                                       SYLVIE et LYDIA

 Deux femmes se sont rencontrées un jour et ont créé l’association …

 

E.R.E.P

 

Ensemble… Regard et Évolution des Préjugés

 

 

 

Voici leur histoire !

 

Sylvie et Lydia se sont rencontrées lors des élections municipales de 2020.
Elles faisaient partie d’un collectif citoyen qui s’y est présenté sous le nom de
« Mouvement Citoyen ».
Avec des valeurs qu’elles chérissent.
La démocratie, le faire ensemble, la transition écologique, la prise en compte du handicap,
la culture…. etc etc….
En fait, tout ce qui concerne les valeurs d’humanité !

Pour un monde meilleur, tous ensemble !
Ce que, pour beaucoup d’entre nous, souhaitons.
Consciemment ou inconsciemment !

 

Cette rencontre fût un coup de foudre d’idées pour l’élaboration d’un projet.
Elles en parlent, elles élaborent, elles s’écoutent, elles écrivent et se lancent la tête la première sur la construction d’une
association de Loi 1901, en ESS, la base étant l’éducation populaire.

 

Toutes les deux handicapées et invalides elle se veulent œuvrer pour :
l’acceptation de l’autre dans sa différence,
combattre l’exclusion et l’isolement,
et la valorisation des savoirs faire et des savoirs être.

Parce que la bienveillance vaut mieux que la haine.

                                      Un regard souriant, évite le mépris et l’ignorance.


En caricaturant…
On pourrait dire que notre monde est divisé en deux
Le monde des « valides » et le monde des « invalides »
Invalide peut être ! Mais peut être pas autant qu’on peut le croire !
Sylvie et Lydia veulent, modestement, secouer les conditions de vie des personnes handicapées. F
aire vivre et reconnaître ce public laisser pour compte, que peu de personnes veulent voir !
Souvent par méconnaissance, parfois par crainte.

La difficulté étant souvent le malaise que crée la différence.

Les ateliers qu’elles souhaitent proposer, iront dans le sens de
la valorisation et la reconnaissance des savoirs être et des savoirs faire.

Mais aussi dans le partage des activités pour que ces deux mondes se côtoient, se rencontrent, s’apprivoisent, s’entraident et se reconnaissent en tant qu’êtres humains.

Que la différence ne soit plus un obstacle, que les regards changent,
que les préjugés tombent, que les craintes s’effacent, et que nous évoluions ensemble.

 

 Sylvie et Lydia ont été accompagnée,
elles se complètent et s’accompagnent…
elles vous accompagneront un bout de chemin,
si vous le souhaitez…
Vous êtes les bienvenus

 

 Dans la participation à nos ateliers et nos actions.

 

Pour le bien être de tous et
ouvrir à la création et à l’imaginaire.

 

Pour ce recentrer sur le «moi», sur nos capacités et nos compétences.

 

Dans la construction ou reconstruction du «moi».
Dans l’acceptation de soi et de l’autre dans sa différence,

 

Dans tant de valeurs qui font de nous…
des êtres «Humains»

Et elles, qui sont t'elles ?

Lydia

On m’a donné le prénom de Sylvie.

Après des années de bénévolat,
je me suis formée au métiers de l’animation.
J’ai été responsable CLAE, directrice CLSH
et je suis arrivée jusque la retraite comme
monitrice-éducatrice socio/culturel.

Suite à un grave accident de la voie publique
et une longue rééducation….
Je me suis reconstruite et reste handicapée moteur.
D’un tempérament optimiste, je surmonte les obstacles.
J’ai la volonté de faire tomber les barrières des préjugés,
construits majoritairement par des personnes valides.

Moi, c’est Lydia.

Je suis, professionnellement, intervenante socio-culturel.

J’en suis arrivée à ce métier car
m’occuper de l’autre et l’accompagner
est un fil conducteur toutes ces années passées,
de reconversion en reconversion professionnelle.

Invalide, Handicapée physique génétique et invisible,
j’étais ce que l’on appelle une hyper active.
J’ai bougé pour ne pas souder mon corps.
Peut être trop !

A 55 ans une maladie chronique, la fibromyalgie,
me tombe dessus et me fait courber l’échine.
Je dis non ! Je ne me laisserais pas vaincre.

Il y a longtemps que j’ai pris conscience
qu’il fallait évoluer vers de nouveaux paradigmes.
Les projets et le mouvement sont ce qui nous fait avancer.

Je suis confrontée, comme beaucoup, à maintes problématiques et je dis stop !
Stop à certains fonctionnements, certains regards, l’incompréhension….

Ce handicap, j’en fais aujourd’hui une force,
pour aller plus loin, autrement et pour le bien vivre ensemble.

L’association est un projet ambitieux et modeste à la fois,
une goutte d’eau vers ces changements, plus que  nécessaires,
vers une transition sociale.

Mais 1 goutte + 1 goutte ne feraient elles pas un océan ?

Nous sommes ...

Sylvie Roux, présidente.
et
Lydia Teisseire, vice-présidente et chargée de développement.

Peut être ferons un bout de chemin ensemble !.

Soyez les bienvenus !

Aller au contenu principal